Tajine de veau aux pruneaux

Le tajine de veau aux pruneaux fait parti de mon top 3 de mes plats favoris. J’aime que la viande soit fondante accompagnée de pruneaux bien moelleux au goût délicat de cannelle et que les amandes soient bien croustillantes. Ce plat c’est un peu l’umami à la marocaine. Je vous partage ici ma recette mais je pense que c’est comme le couscous, les recettes varient en fonction des familles. De plus, je l’appelle tajine mais je ne devrais pas car je le fais cuire dans une marmite et non dans un plat à tajine.

tajine d veau aux pruneaux et aux amandes

Ingrédients:

  • 1 kg de viande de veau (je la choisis désossée mais c’est à vous de voir)
  • 2 oignons
  • 1 càs d’huile
  • 1/2 càc de oivre
  • 1/2 càc de gingembre
  • une pointe de couteau de ras-el hanout
  • quelques pistils de safran
  • 4 gousses d’ail
  • 2 càs de sucre
  • 1 càc de beurre
  • 1/2 càc de cannelle
  • 250 g de pruneaux
  • 100g d’amandes mondées

Sortez la viande 30 minutes avant.

Hachez les oignons et l’ail.

Faites chauffez l’huile dans la marmite, ajoutez les oignons, l’ail, les épices (sauf la cannelle) et la viande et faites-la saisir.

Lorsque la viande est colorée sur chaque face, ajoutez de l’eau à hauteur, couvrez et laissez mijoter au moins 40 minutes. Souvent je laisse mijoter plusieurs heures, je trouve que le goût se développe mieux.

Préchauffez le four à 200°C.

Étalez les amandes sur la plaque du four et enfournez-les pendant 5 minutes, elles doivent avoir une jolie couleur dorée.

Faites confire les pruneaux.

S’ils sont très secs, il faudra les pocher pour leur redonner du moelleux.

Dans une casserole, ajoutez une cuillère à soupe d’eau, le sucre, le beurre, la cannelle et les pruneaux. Laissez confire une dizaine de minutes sur feu doux en remuant régulièrement.

Servez la viande dans un grand plat, disposer les pruneaux dessus et décorer avec les amandes. Je ne prévois pas d’accompagnement à ce plat mais si vous le souhaitez vous pouvez le servir avec du riz ou des pommes de terre à l’eau.

2 Commentaires

Commenter